Parler longuement de Fantômes

 … Parler longuement de Fantômes …

« Je ne peux plus parler qu’à travers ces fragments pareils à des pierres qu’il faut soulever avec leur part d’ombre et contre quoi l’on se heurte, plus épars qu’elles. »
Philippe Jaccottet, Pensées sous les nuages

« Un peu de jour les a portés, l’absolu de la nuit les reprend que la terre soit douce à ceux qui dorment. »
Claude Esteban, La mort à distance

« Les fantômes dont je parle ne sont pas ceux dont parle le philosophe, mais des fantômes bien plus communs pour un musicien, et qui viennent de la musique même, de son histoire, probablement de mélodies, d’accords qui ne cessent d’habiter sa mémoire : fantômes de Ravel ou de Debussy, fantômes de la nuit d’Henry Dutilleux. Ils sont tout autant une matière où trouver une origine, un écho anticipé, et tout à la fois un aveu d’impuissance. Puis-je m’y soustraire ? Puis-je les oublier dans l’instant de l’écriture ? L’acte de création artistique serait alors conjointement l’acte de convier et celui de repousser des fantômes. Il ne serait pas autre chose que cette « hantologie » de la mémoire musicale.

Parler longuement de fantômes s’attache à des apparitions et à la nature même de ces apparitions, depuis celles quasi textuelles —citations ou intertextes— jusque celles, invisibles et indéchiffrables, où s’origine la matière musicale (mélodies, échelles, accords) ; manière de dire que ce qui importe ce ne sont pas seulement les fantômes, mais les modalités de leurs apparitions et de leurs évanouissements : ainsi ce long contrepoint central construit comme une chambre secrète à partir de fragments mélodiques empreintés à l’histoire et déformés, ainsi cette coda inattendue, où le phénomène hantologique se dévoile, où surgissent nommément chacun de ces fantômes et pour une seule fois reconnaissables. »
Jérôme Combier

Programme

Ludwig Van BEETHOVEN Serioso, quatuor à cordes no. 11 en fa mineur, op. 95 (1810)
Jérôme COMBIER Parler longuement de Fantômes (2014) *
Béla BARTOK Quatuor no. 5 (1939)

Selon les concerts, ce programme autour de l’oeuvre de Jérôme Combier connait plusieurs variations : se référer à l’agenda pour plus de précisions.


QBela_Photo_JeromeCombier_Rome-2008

Création

Jeudi 10 Juillet 2014, 19:00,
Festival D’Art Lyrique d’Aix en Provence

Production

* Commande de musique nouvelle en liberté – Ville de Paris


Médias

Vidéos
Revue de presse (PDF)
Fragment à l’écoute

Dates

    • jeudi 24 mars 2016, 20:30, Scène Watteau, Nogent-sur-Marne
    • lundi 18 mai 2015, 20:30, Théâtre de la Croix-Rousse, Lyon
    • mardi 31 mars 2015, 18:00, Philharmonie de Paris
    • samedi 28 mars 2015, Villa Medici, Rome, Festival Controtempo
    • mercredi 25 février 2015, 20:00, Arsenal de Metz
    • jeudi 10 juillet 2014, 19:00, Festival d'Art Lyrique d'Aix en Provence