Les Fantômes – Controtempo, Journal de bord – Quatrième journée

Les fantômes sont nombreux, à Rome — voilà des millénaires qu’ils s’y accumulent. À la Villa Médicis, qu’ils envahissent volontiers (on y croise quotidiennement Debussy, Berlioz, Balthus, Grisey et bien d’autres), ils ont profité de ce quatrième concert du Festival Controtempo, porté par le Quatuor Béla et le contrebassiste Florentin Ginot, pour se manifester, avec plus ou moins de fougue et de discrétion.(…)

Article de Jérémie Szpirglas à lire sur « Contretemps », Médiapart

Un article plus ancien de Jérémie Szpirglas, joyeux souvenir !