Médias

« 4 jeunes garçons qui savent tout jouer avec deux violons, un alto et un violoncelle, vous sculptez les sons sur des chemins tordus, vous faites découvrir des compositeurs d’avant-garde et ça ne vous fait même pas peur, vous rendez accros à Ligeti, à Cage, à Crumb, vous êtes des diables, dealers de bonnes fréquences et d’expériences harmoniques. »

Aurélie Sfez, France Inter.