Moriba Koïta

En cet automne doux et radieux, nous avons perdu quelqu’un de cher.

QBéla_Photo_Impressions d'Afrique_hélène Bozzi9

Il s’agit de Moriba Koïta, immense musicien malien, griot, ami, et compagnon de scène. Moriba faisait chanter et danser les quatre cordes de son ngoni avec une virtuosité insatiable, avait dans la mémoire un répertoire infini, le sien propre, et puis l’héritage de la tradition mandingue. Dans les loges, en répétition, sur scène, il n’était pas rare que son rire, monumental, éclate et nous illumine, à tel point qu’aujourd’hui , alors qu’il a rejoint sa terre, son rire résonne encore.

Ici, voici un peu de sa merveilleuse musique, « La confiance », et puis deux pièces « franco-mandingues » que Frédéric Aurier avait écrites avec lui.

  1. Solo Moriba Koïta 4:41
  2. La confiance Moriba Koïta, Haydn, et le Quatuor Béla 8:02
  3. Niani Mankan Quatuor Bela, Moriba Koïta et Sylvain Lemêtre 6:17
  4. Djon Fassa Quatuor Bela & Moriba Koïta 6:17

Courage et amitié à tous ceux et celles qui l’ont perdu.


 


Photographie : Hélène Bozzi
Dessin : Mokeit Von Linden
Enregistrement : France Musique aux Détours de Babel