Un dimanche de musique à Grenoble ..

QBéla_Logo-ResmusicaExtrait de la chronique de Michèle Tosi, Resmusica,
à propos des Impressions d’Afrique de Frédéric Aurier


« Le rituel dominical s’achevait dans la Chapelle avec le Quatuor Béla et ses nouvelles aventures. On se souvient des fameux Mabinogions qui font désormais partie du patrimoine des Béla. Mais on ne connaissait pas encore les Impressions d’Afrique dont Frédéric Aurier esquisse en quelques mots l’inquiétante trame narrative. Il s’agit là de quatre rituels – de mariage, de naissance… – dont les musiciens assument toute la responsabilité, y compris celle de la musique signée par Frédéric Aurier. Celle-ci nous enchante par son énergie galvanisante et les sonorités qu’elle fait naître sous les archets. Dans un contexte souvent détempéré, c’est une cornemuse qui semble résonner ou quelqu’autre anche voire trompe traditionnelles accompagnées de petits tambours de bois ou de peau. L’oreille est à l’écoute de cet univers foisonnant issu des seules cordes du quatuor. Le folklore est imaginaire mais n’en puise pas moins aux principes essentiels de la musique populaire. Ainsi se refermait cette riche journée conçue comme un beau livre d’images ouvert sur les musiques du monde »

Lire la chronique


Retour en image, sur cette journée de musiques et d’arts vivants au Musée Dauphinois, organisée par Les Détours de Babel à Grenoble