Les Fantômes de la Villa Médicis – Chronique sur Diapason

diapason logo

Festival Controtempo : la Villa Médicis fête Georges Aperghis


Les musiciens du quatuor Béla livrent un concert comme on voudrait en entendre souvent. Leur programme, d’environ une heure, est homogène sans être univoque, défendu avec un engagement et une présence remarquables. Les quatre musiciens font corps dans le Quartett mouvement d’Aperghis, dont la texture oscille entre l’homophonie flottante et la polyphonie harmonique pour engendrer une mélodie discontinue mais non moins lancinante.

Article de Pierre Rigaudière à lire sur Diapason