Ah le voilà, le fameux Torlav !

e6f019ca0d18e5950863c2c4a06d7c25[1]Samedi 25 mars, à l’Odyssée d’Eybens, pour le festival les Détours de Babel, le Quatuor Béla, la Soustraction des Fleurs, et une soixantaine de collégiens issus des collèges les Saules, Champollion, et de l’école de musique d’Eybens, collégiens, créaient Borg et Théa.

Julian au sein du quatuor, s’intéresse depuis bien longtemps à la pratique musicale enfantine et adolescente, alors nous avions à cœur d’apporter notre édifice au répertoire pour chœur d’enfants, par une œuvre qui nous rassemble et nous ressemble ! 

Les Folles Journées de Nantes : échos

QBéla_Logo_La-Croix

La Folle Journée a réservé une belle place à la musique américaine du XXe siècle dans laquelle s’est illustré le Quatuor Bela devant un auditoire médusé : il faut dire que « Black Angels », composé par George Crumb en pleine guerre du Vietnam, a de quoi secouer. Les musiciens jouent non seulement de toutes les sonorités et potentialité de leurs instruments respectifs, d’ailleurs amplifiés, mais aussi sur deux gongs et un clavier de verres remplis d’eau, que leurs archets caressent dans une symphonie interstellaire.

Une tournée en Colombie !

QBela_Logo_France-ColombieSur l’invitation de la Biblioteca Luis Ángel Arango de Bogota, dans le cadre de l’année France-Colombie, nous voici bientôt pour trois concerts, en Colombie – nous trépignons d’impatience !

Nous emmenons avec nous quelques unes des plus belles partitions du 20ème siècle, celles de Crumb, Dutilleux, Debussy, Ligeti et Bartok .. et les 20 verres en cristal joués dans Black Angels.

Mabinogion : Légendes galloises, avec Elise Caron

QBela_Image_Mabinogion_Donatien.Mary

Il y a quelques années de cela, l’auteur Arthur Lestrange, qui venait de voir notre concert avec Jean-François Vrod, « Retour sur le Coissard Balbutant« , nous accroche enthousiaste à la sortie du concert.

Il nous dit presque tout de go, cela fait des années que moi, franco gallois que je suis, je veux réaliser, écrire, mettre à la scène, ma version du Mabinogion, c’est avec vous que j’aimerais travailler.


Les Fantômes – Controtempo, Journal de bord – Quatrième journée

Les fantômes sont nombreux, à Rome — voilà des millénaires qu’ils s’y accumulent. À la Villa Médicis, qu’ils envahissent volontiers (on y croise quotidiennement Debussy, Berlioz, Balthus, Grisey et bien d’autres), ils ont profité de ce quatrième concert du Festival Controtempo, porté par le Quatuor Béla et le contrebassiste Florentin Ginot,